Philippe Pouletty (@PPouletty) on Twitter

Philippe pouletty (@ppouletty) on twitter

Distinctions et interventions en dehors de l'univers de la recherche

Porté par ses découvertes en biologie moléculaire dévoilées de 1986 à 1988, Philippe Pouletty (twitter.com/ppouletty) a pu être introduit dans la Stanford University Invention Hall of Fame. Par ailleurs, le médecin siège à la société française d’immunologie depuis1982. À travers différents soutiens, le chercheur montre son engagement en faveur de la recherche scientifique et de la créativité. De 2005 à 2010, l'entrepreneur s'est notamment associé au directeur de Microsoft dans le but de stimuler les PME visionnaires à l'échelle internationale. De 2001 à 2009, Philippe Pouletty a été dirigeant de l’association française des entrepreneurs en biotechnologie, France Biotech. Le businessman a été désigné pour quatre mandats successifs étant donné sa véritable passion pour ce secteur. Au sein de l’association européenne des hommes d'affaires se spécialisant dans la biotechnologie, le businessman a les moyens de stimuler encore plus les projets novateurs. Le directeur général de Truffle Capital est par conséquent devenu vice-président d’Europabio de 2005 à 2009.

Truffle Capital, une enseigne de gestion de fonds de venture capital au service de la créativité

En 2015, la compagnie Pilosciences a été liquidée au même titre que Cytomics, l'enseigne consacrée aux produits antifongiques. Philippe Pouletty est notamment entré sur le marché de la dermocosmétique via cette enseigne édifiée courant 2011. Le fonds d'investissement Truffle Capital contribue aux travaux sur les carcinomes mammaires et le cancer thyroïdien à partir de 2005 via la société Théraclion. Le centre de recherche crée et met en vente de nouvelles thérapies par ultrason. Coté au New York Stock Exchange (NYSE), le laboratoire Altimmune se présente comme un spécialiste dans la mise au point d’immunoactivateurs dédiés aux médicaments contre les infections ainsi qu'aux vaccins. La société rejoint le fonds d'investissement dirigé par Philippe Pouletty courant 2007 et s'associe ensuite avec Pharmathène US.

La majeure partie des enseignes financées par Truffle Capital s'avère mise en place par le businessman et son staff. Le fonds de placement se spécialise en biotechnologie et constitue essentiellement des spins off de centres de recherche universitaires mondialement connus. Philippe Pouletty accompagne les différents travaux des PME de Truffle afférents aux sciences de la vie en raison de son niveau de spécialisation dans le milieu. Dans le cadre de son travail, l'investisseur se charge aussi de l'organisation de ces entreprises. Auprès de Truffle Capital, le chercheur contribue notamment à l'expertise et à la cooptation des brevets encourageants des établissements financés. Ces concepts se trouvent être sélectionnés par rapport à leur aspect avant-gardiste. Le fonds d'investissement Truffle Capital SAS est né courant 2001. Philippe Pouletty est surtout renommé dans l’univers de la recherche en tant qu'associé fondateur et directeur général de cet établissement.

Les initiatives du fonds d'investissement Truffle Capital en faveur de l'innovation

Établie en 2014, la compagnie Diaccurate s’applique à créer un nouveau genre de traitements contre le SIDA. Cette compagnie spécialiste de la biotechnologie se révèle née d'une collaboration entre l’Institut Pasteur et le fonds de capital-risque administré par Philippe Pouletty. Connaissant les défis du domaine, le médecin épaule deux laboratoires de recherches à fort potentiel d'évolution, Deinobiotics et Biokinesis. À travers ces établissements, Truffle Capital donne la possibilité de mettre au point de nouveaux antibiotiques et des médicaments contre le cancer. Courant 2011, le directeur général de Truffle Philippe Pouletty a soutenu la fondation de deux entreprises se concentrant sur la production de pièces artificielles dédiés à l'univers industriel ou médical et de prothèses, Carbios et Kardiozis.

Intégration du chercheur dans le monde de l'entrepreneuriat

Rebaptisée Conjuchem Inc., RedCell Inc. se retrouve introduite en bourse au Canada courant 2000. Philippe Pouletty a formé cet établissement spécialiste de la biotechnologie en s'appuyant sur des brevets personnels. Outre la cotation en bourse de SangSat, l'homme d'affaires investit dans l'entreprise spécialisée en biotechnologie RedCell Inc. (rebaptisée Conjuchem Inc.) entreprenant des études liées à l’effet combiné de traitements sur les hématies et l’albumine. La compagnie SangSat a notamment élaboré et commercialisé la Thyloglobuline, un médicament antirejet particulièrement efficace. Ce médicament innovant s'avère ensuite cédé à Genzyme dans les années 1990. SangSat se trouve par ailleurs être un important acteur en termes de greffe d’organes. Philippe Pouletty a notamment mis sur pied Clonatec au début de son parcours professionnel de chercheur. La société se spécialise en biotechnologie et se pose comme une pionnière de cette branche dans l'Hexagone.

Autres Sujets